AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Nouvelle]L'ombre d'un doute

Aller en bas 
AuteurMessage
Siel
Chef monteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 257
Age : 39
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Mer 21 Nov 2007, 19:59

Bonsoir !!

(oui, je suis encore dans le coin ! lol)
Bon, je me disais : et si je postais un texte ?
Malheureusement, j'ai une idée assez vague de ce qui est attendu (le monde des fées) et un texte qui pourrait fonctionner... Mais voila : je n'en suis pas certain.
Et comme je ne souhiate pas faire perdre de temps à celles et ceux qui lisent ou liront, eh bien, je voulais savoir :
un texte fantastique présentant des "races" que l'on peut considerer comme féériques conviendrait-il ? Les personnages principaux sont un Garou, un satyre et autre...

Siel, questionneur encore ! geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libellune
Rédac' chef
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1147
Age : 34
Localisation : sous un sarment de vigne lotois
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Mer 21 Nov 2007, 21:26

Eh bien, ma foi... Dis comme ça, je pense que ca pourrait coller à la ligne éditoriale mais il faudrait que je le lise...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siel
Chef monteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 257
Age : 39
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Mer 21 Nov 2007, 21:31

Je te mets le début et tu avises. On fait comme ça ?? Smile

L’ombre d’un doute

« Dans le sang et la douleur, quand l’homme se sera révolté, il réinvestira la planète qui l’a vu naître, cette planète qui est sienne. »

Adam, Grand Connétable des Temps Anciens


« C’était une enquête toute particulière. Comme à l’accoutumée, je travaillais avec Stéox, un satyre au cœur trop tendre pour ce métier.
La mission nous avait été confiée quelques lunes auparavant. Un… hominidé… aurait été aperçu aux abords des Tours Rouges. Alors, sous cette pluie battante, nous nous étions rendus sur les lieux, à la recherche d’empreintes ou tout autre trace de passage. La routine en somme. Une enquête sur fond de rumeur. Nous y étions habitués.
Aux pieds des Tours Rouges, nous nous séparâmes. Stéox prit à l’Est tandis que je bifurquais au Nord. Sans réellement attendre de cette sortie nocturne, j’avoue ne pas avoir fait preuve d’une vigilance accrue. Et, lorsque l’ombre passa à quelques mètres de mes naseaux, je ne sus réagir promptement. Qu’est-ce qu’une ombre dans la nuit ? Nous sommes au Pays des Akros, non ? Cela pouvait être n’importe quoi : un centaure empressé, un esprit vagabond, une déïde endiablée… Les exemples ne manquent pas.
Pourtant, j’ai bougé. J’ai agi. J’ai hurlé pour prévenir Stéox. Car cette chose, quelle qu’elle soit, possédait une odeur inconnue. Mes sens ne pouvaient me tromper.
Je me suis lancé à sa poursuite sans attendre mon partenaire. Quelques enjambées plus loin, je n’étais toujours pas sur les talons de l’ombre, moi le plus rapide des Akros. Et cette senteur qui flottait toujours. Qui pouvait me résister de la sorte ? C’est alors que, mêlé à cette fragrance si… particulière, j’ai entendu ce son étrange, une longue plainte. Je tenais quelque chose, j’en étais persuadé.
Stéox me rejoignit, le souffle court, ses oreilles pointues rabattues sur sa chevelure graisseuse. Il avait sprinté comme jamais pour me retrouver. Lui aussi avait perçu, lui aussi avait senti : cette excitation naissante à l’approche d’une heureuse découverte. La preuve que nous n’étions pas seuls sur cette planète. La preuve d’une vie intelligente nommée Homme.
Le tonnerre nous fit tous deux sursauter. De vrais enfants appréhendant une rencontre impromptue.
En dépit de l’orage et de la pluie, je parvins aisément à suivre les traces olfactives laissées par l’ombre et son acolyte. Car il y avait bien là deux traces. L’odorat d’un garou est sans faille, assura Stéox tout en me caressant à rebrousse poils pour me taquiner.
Ce furent là ses dernières paroles…
La piste nous mena au moulin. Un être étrange dépourvu du langage broutait un peu d’herbe. On aurait dit un centaure sans bras, aux oreilles aussi effilées que celle d’un satyre. Sa gueule ressemblait à la nôtre, plus allongée toutefois. Deux yeux noirs et globuleux nous fixèrent un instant ; le monstre poussa un grognement et je reconnus la sonorité toute singulière qui m’avait tant intrigué quelques instants plus tôt. Même son, même odeur : nous étions en présence de l’acolyte de l’ombre. Se désintéressant finalement de nous, le monstre se pencha pour achever sa pitance de fortune. Il n’avait montré aucun signe d’agressivité.
Nous reportâmes alors notre attention sur le moulin en question. Stéox se dirigea vers la porte principale. D’un signe de la main, il m’invitait à contourner le bâtiment à la recherche d’une issue secondaire. Nous travaillions ainsi, comme on nous l’avait enseigné. Je n’ai plus revu mon équipier par la suite.
A l’arrière du bâtiment, j’ai découvert une fenêtre fracturée. D’un bond, je me glissai dans la demeure.
En explorant un peu, je tombai finalement nez à nez avec un esprit quelque peu colérique qui, d’un chandelier, me menaça aussitôt. Il marmonnait dans son drap quelques imprécations caustiques : « On entre ici comme dans un moulin, ma parole ! »
Je n’ai osé lui avouer que c’était le cas. Vous connaissez tout comme moi le caractère irascible des esprits.
Bref, j’allais entamer la discussion quand vous êtes intervenus.
Voilà toute l’histoire, Capitaine.
Bien. A présent, nous vous renvoyons en cage en attendant les dépositions suivantes. Cela ne devrait plus être long.
— Nous avons vu un Homme, Capitaine… Un Homme ! Rendez-vous compte !
Vous avez aperçu une ombre, Sirtak. Seulement une ombre.
— Vous ne me croyez pas. Je peux le flairer.
Bien. Nous verrons après avoir auditionné les derniers témoins de cette affaire. Une question avant que nous nous quittions : Stéox a disparu. Que lui est-il arrivé selon vous ?
— Je n’en ai pas la moindre idée. Ce n’était pas un satyre vaillant. Il se sera peut-être enfui à la vision de l’Homme. On le retrouvera demain, transi de peur, se réconfortant dans la poitrine opulente d’une gorgone.
Merci de votre sincérité. »
Le garou au pelage blanc quitta la table aux bras de son gardien tandis qu’entrait un golem de pierre. Le géant posa sur la table d’interrogatoire une petite boîte que le temps avait rongée. Pas d’ornementations. Juste une boîte métallique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libellune
Rédac' chef
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1147
Age : 34
Localisation : sous un sarment de vigne lotois
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Jeu 22 Nov 2007, 00:30

Eh bien ma foi, j'ai bien envie d'en lire plus !!!! king tv

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siel
Chef monteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 257
Age : 39
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Ven 23 Nov 2007, 21:24

Voilà la suite :
--------------------------


Le golem prit soin de verrouiller la pièce à présent hermétique. Seule demeurait la boîte et son mystérieux contenu.
Crachée par des haut-parleurs, la voix d’outre tombe résonna alors :
— Sortez, Eons. Sortez de ce réceptacle où je vous compresse comme une crêpe. Nous attendons votre version des faits.
Le couvercle pivota doucement. Un drap blanc jaillit et alla aussitôt percuter le mur. Surpris, Eons fit une seconde tentative. Il comprit alors qu’il était piégé.
— Bien. A présent, c’est votre tour. Racontez-moi, Eons…
— Et si je ne voulais pas ?
— Esprit, es-tu là ? N’es-tu pas las d’être aussi acariâtre ? Il n’y avait dans mes paroles aucune suggestion. C’était un ordre !
— ‘Faut pas vous énerver, Capitaine.
— Bien. Tu viens de me faire lâcher la masse que je destinais à ton réceptacle. A présent, je t’écoute.
Il y eut un moment de flottement. Mais, sous la pression invisible des speakers, Eons reprit la parole d’une voix de fausset :
« On ne peut ni dormir, ni travailler en paix au Pays des Akros. Un comble pour des esprits, vous ne trouvez pas, Capitaine ?
J’ai été réveillé par un vent inhabituel. Pourtant dehors, la tempête achevait son office. Quelle ne fut donc pas ma surprise en trouvant le verre étalé sur mon tapis ! On osait s’aventurer chez moi sans permission ! C’est alors que la porte d’entrée tourna sur ses gonds. Une éternité que je n’avais perçu ce grincement. D’abord étonné, je fus submergé par la colère. Les morts n’ont-ils pas le droit de vivre en paix ? Je suis descendu et ai crié : « Qui essssttt lààààà ? »
Evidemment, on ne me répondit. Me munissant d’un chandelier, le plus affûté qui me tombait entre les mains, je me précipitai vers le vestibule. Je surpris ainsi un premier inconnu, un satyre mouillé jusqu’aux oreilles qui me dégueulassait le parquet. Mais il me fila entre les draps. Je n’ai pu le poursuivre.
Un autre bruit attira mon attention, près de la fenêtre fracturée. Je me lançai corps et âme – enfin, plutôt âme d’ailleurs – dans le dédale de ma demeure et découvris au détour d’un couloir ce garou au pelage blanc, la truffe fourrée dans mes affaires.
Comment auriez-vous réagi, Capitaine ?
J’ai voulu le chasser, chandelier au poing. Et puis, vous avez débarqué sans crier gare : artillerie lourde nous menaçant de vos crocs et vos ergots. Fin de l’épisode.
— Bien. Est-ce là votre déposition, Eons ?
— Vous voyez autre chose ?
— En fait, oui. Si je vous parle de Globes de Jouvence…
— Des œufs du Diable. Plutôt rares de nos jours.
— Effectivement.
— La légende raconte que, parfaitement préparés, ces œufs apportent la vie éternelle à l’Akros qui les consomme. Enfin, vie éternelle… On se comprend, Cap’taine.
— On se comprend. Toutefois, saviez-vous, Eons, que le vitellus laisse une trace invisible que seuls les hiboux peuvent percevoir ? Une trace comme nous en avons trouvée chez vous ? Non… Evidemment que non : vous ne le saviez pas…
— Je n’ai rien à vous dire, Capitaine. Ma déposition est terminée et, qui plus est, vous me fatiguez.
— Irascible… Bien. Retournez dans votre réceptacle, Eons, je vous prie. Ce n’est plus qu’une affaire de minutes. »
Visiblement irrité, l’esprit ne demanda pas son reste et regagna la quiétude de son réceptacle.
Le golem de pierre récupéra soigneusement la boîte métallique tandis qu’un corbeau prenait place derrière le bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libellune
Rédac' chef
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1147
Age : 34
Localisation : sous un sarment de vigne lotois
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Ven 23 Nov 2007, 21:43

Est-ce la fin ????

J'aime beaucoup ce texte même si je me perds parfois dans les personnages... scratch

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siel
Chef monteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 257
Age : 39
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Ven 23 Nov 2007, 22:41

eh eh !

Non, ce n'est pas la fin... Juste un chassé croisé !
Il reste encore un passage et un dénouement ! Smile

T'en veux ?

Siel geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libellune
Rédac' chef
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1147
Age : 34
Localisation : sous un sarment de vigne lotois
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Sam 24 Nov 2007, 01:37

oui oui j'en veux !!! Me laisse pas sur ma fin comme ça, vilain !

Par contre, j'y pense mais c 'achement long...

Libellune, accro fee

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siel
Chef monteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 257
Age : 39
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Sam 24 Nov 2007, 10:58

Elle doit faire comme 7 pages WORD...
On approche de la fin en somme ! Smile Il ne restera, après cette extrait, qu'une partie à poster !
Si tu es encore dans le coin !: Very Happy

Allez : on continue donc un peu !

-------------

Le bec droit, les ailes le long du corps, le corbeau tenait sa position militaire, nourrissant la peur secrète de se faire voler dans les plumes par son supérieur hiérarchique :
— Bien. Veuillez me montrer votre bague, je vous prie.
Le corbeau leva instantanément une patte et salua :
— Matricule 12 456. A vos ordres, Capitaine !
— Bien. Commencez votre récit. Vous étiez en planque…
Le corbeau sembla prendre une profonde inspiration :
« Et j’avais pour mission de surveiller le moulin hanté. Une mission classée ‘moindre importance’. Le moulin constituait le repaire possible d’un trafiquant de Globes de Jouvence. Une retraite plutôt.
Son occupant, l’esprit Eons, soupçonné d’être la tête pensante d’un réseau d’envergure, ne donnait aucun signe d’activité depuis de nombreuses lunes. La surveillance, sans être abandonnée, avait donc été progressivement amoindrie.
Alors, lorsque l’ombre parvint au parvis du moulin, j’ai bien cru que mes yeux me jouaient un mauvais tour. Sous cette pluie battante, nous autres les corbeaux sommes moins clairvoyants. Je décrirai toutefois cette ombre comme suit : quadrupède, pestilence de satyre, posture au garrot d’un centaure, cri bref vrombissant.
La situation ayant évolué, j’ai pris sur moi d’appeler du renfort : cinq croassements brefs selon le code des corbeaux.
C’est alors que passa au pied de mon perchoir un garou au pelage blanc. Il se faufila entre les ronces du jardin puis disparut derrière le bâtiment.
Peu après, la légion huitième est arrivée et, après l’avoir rapidement mise au fait de la situation, l’assaut du moulin hanté fut donné.
A l’intérieur, nous avons trouvé le garou aux prises avec un esprit s’avérant être Eons.
Aucune trace de la première ombre entraperçue.
Les hiboux ont vite détecté des restes de vitellus.
Fin du rapport.
— Bien. Il pleuvait. L’orage menaçait. Et l’acuité visuelle des corbeaux est… ce qu’elle est en pareilles conditions. Êtes-vous sûr, matricule 12 456, de l’exactitude du portrait dressé de l’ombre ? Se pouvait-il qu’il s’agisse, à défaut d’ombre, d’un Akros de passage ?
— J’ai eu cette impression de masse, de volume, Capitaine. Mais…
— … le rideau de pluie. Il pouvait constituer une entrave, ai-je tort ?
— Il le pouvait.
— Bien. Votre description de l’ombre n’est donc basée que sur de vagues suppositions. Irrecevable.
— C’est un fait, Capitaine.
— Bien. Merci matricule 12 456. Il ne me reste qu’à concerter les Maîtres.
Il y eut un grésillement strident et sinistre et les haut-parleurs se turent.
Le corbeau, demeuré seul dans la salle exiguë d’interrogatoire, se sentit soudainement mal à l’aise. S’il avait omis un détail, le Capitaine et les Maîtres lui feraient chèrement payer.
Bien vite, Sirtak le garou et la boîte métallique le rejoignirent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libellune
Rédac' chef
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1147
Age : 34
Localisation : sous un sarment de vigne lotois
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Sam 24 Nov 2007, 12:02

Aaaaah c'est un cobeauuuuu !!!!

Encore encore !!!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siel
Chef monteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 257
Age : 39
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Sam 24 Nov 2007, 12:24

HUHUHU

Allez ! Je te mets la fin...
Après, tu en feras ce que bon te semble ! lol

--------------

La voix d’outre-tombe gronda alors :
— Bien. Après l’audition de vos différentes versions et en recoupant avec nos sources, voici ce qu’ont retenu les Maîtres. Je parle en leurs noms :
« Il n’y a jamais eu d’Hommes dans la région. Pure fabulation. Seule une ombre parmi d’autres au Pays des Akros, le Pays des ombres. Toutefois, un satyre, Stéox, a disparu sans laisser de traces dans ce moulin hanté.
Retraçons le fil de la vraie histoire : le matricule 12 456, chargé de surveiller la baraque, a cru distinguer la silhouette d’un quadrupède : il a été trompé par la présence de ce monstre inoffensif nommé cheval dans les Temps Anciens. L’ombre qu’il a vue n’était autre que Stéox, notre disparu. Matricule 12 456 a ensuite suivi des yeux la progression de Sirtak, le garou et partenaire du satyre. Les deux acolytes se rendaient de leur plein gré au moulin afin d’acheter des Globes de Jouvence à Eons, l’esprit.
Mais, l’échange entre l’esprit et le satyre a tourné court quand Stéox, probablement poussé par l’avidité, essaya de s’emparer des Globes désirés. Eons, chandelier à la main, réagit promptement et tua l’impétueux voleur.
Son corps, certes, n’a pas encore été retrouvé mais la disparition est ainsi expliquée.
Venons-en maintenant aux propos de Sirtak le garou jugés incohérents par l’ensemble des Maîtres. Il lui fallait un alibi et a monté cette histoire d’investigation de toutes pièces.
Je le répète ici : il n’y a plus d’Hommes au Pays des Ombres.
En conséquence, Sirtak le garou est arrêté pour trafic de Globes de Jouvence et hérésie. Eons l’esprit est condamné pour trafic de Globes de Jouvence et meurtre. Ferrez le garou, scellez le réceptacle de l’esprit.
Bien. Rien à ajouter. Affaire suivante. »

* *
*


« Grand Connétable Adam, j’ai réussi. Je suis parvenu aux frontières du Pays comme vous me l’aviez demandé.
J’ai accumulé suffisamment de données sur les Akros et leur variété pour anticiper leurs déplacements. Nous avons aujourd’hui les moyens de nous préparer correctement à refaire surface.
Malheureusement, un garou au pelage blanc m’a confondu à mon retour. J’ai dû abandonner derrière moi la monture que vous m’aviez confiée.
Toutefois, en contrepartie, je vous apporte un spécimen unique : un satyre. Il m’a suivi jusqu’au moulin puis à la cave. Il a sauté dans le puits avant que la porte dérobée ne se referme et m’a filé dans les entrailles de la terre, atteignant sur mes talons le premier niveau – le niveau treize – du complexe. Je l’ai laissé espérer et explorer avant de le prendre. Il est aujourd’hui prisonnier dans un niveau inférieur sous haute surveillance.
Ce qu’il ressort de ma longue excursion, Grand Connétable, ce sont les difficultés éprouvées pour m’infiltrer dans les différentes couches de leurs sociétés primitives. J’ai l’intime conviction que, concernant notre existence même, il demeure l’ombre d’un doute dans leurs esprits. Ils nous craignent autant qu’ils nous attendent. Ne les faisons pas trop languir, Grand Connétable. »

* *
*


« Nos craintes sont fondées, compagnons. L’Homme est là. Il complote.
— Nous devons l’anéantir définitivement.
— Nous en savons trop peu… Grand Maître : que décidez-vous ?
— Nous avons contenu ce garou et ses sombres pensées. Mais d’autres Sirtak feront leur apparition. Nous voilà réduits à l’impuissance tant que les hominidés ne se montrent pas. Et, paradoxalement, je souhaite que nos jours ne soient pas comptés quand viendra ce moment. Pour l’heure, saisissez le moulin et procédez à une fouille minutieuse. L’Homme doit demeurer un loup pour l’Homme, et non pour les Akros… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libellune
Rédac' chef
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1147
Age : 34
Localisation : sous un sarment de vigne lotois
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Sam 24 Nov 2007, 15:39

Wa trroooop fort ce texte !!!!!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siel
Chef monteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 257
Age : 39
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Sam 24 Nov 2007, 15:56

Content que cela t'ait plu !! cheers
Un texte que j'avais pris plaisir à écrire... Ce n'est plus arrivé depuis... Sad

Siel geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libellune
Rédac' chef
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1147
Age : 34
Localisation : sous un sarment de vigne lotois
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Sam 24 Nov 2007, 17:20

Tu l'as écrit quand ce texte ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaliom Lud
Imprimeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 38
Localisation : Vizille
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Sam 24 Nov 2007, 19:02

Je n'ai pas eu le temps de tout lire, mais avant d'envoyer mon conte à Libellune. J'avais lu la première partie de ton texte, et c'est vraiment très très bon ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesmotsreveurs.com/
Siel
Chef monteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 257
Age : 39
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Sam 24 Nov 2007, 19:26

Libellune a écrit:
Tu l'as écrit quand ce texte ?

Eh bien... Je l'avais envoyé Aux Songes pour l'AT 3 (effets sonores) dont les résultats sont tombés en octobre... 2006. Soit un peu plus d'un an.

Un an... alalalala... vieillesse ennemie !

--> Kaliom Lud : il est vrai que la nouvelle est un peu longue et je m'en excuse platement... Content que le début t'ait plu donc ! Smile

Siel geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaliom Lud
Imprimeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 38
Localisation : Vizille
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Sam 24 Nov 2007, 19:40

La taille de la nouvelle ne me dérange pas. Je vais lire la suite avec plaisir. Mais comme je le disais, avant d'envoyer mon conte, j'avais vu le texte que tu avais posté. D'ailleurs je me suis dit qu'avec ton texte dans la course, c'était loin d'être gagné pour le mien ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesmotsreveurs.com/
Siel
Chef monteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 257
Age : 39
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Sam 24 Nov 2007, 20:11

Là, je ne suis pas d'accord...
Ce n'est pas simple de ne pas comparer mais il faut garder, je pense, à l'esprit le plaisir pris à l'écriture.
Après, les avis, c'est comme les chemises. Certains vont trouver mon texte bon, d'autres pas ! Smile

Donc, ne pas hésiter à présenter et, au pire du pire, tu auras l'avis des gens qui t'aideront à retravailler, si le besoin s'en fait sentir ! Smile

Siel geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaliom Lud
Imprimeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 38
Localisation : Vizille
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Dim 25 Nov 2007, 20:51

C'est vrai que ce n'est pas simple de comparer, mais quand on lit un bon texte, on s'en rend vite compte, et c'est plus facile d'apprécier le texte d'un autre que le sien.

Pour le plaisir de l'écriture, c'est ma philosophie. Je suis d'ailleurs un piètre coureur d'AT, car je préfère écrire pour me faire plaisir.
Mais pour ma première participation, j'avais eu une très bonne surprise ! Very Happy

Je te rejoins pour les avis, mais parfois y a des chemises plus dures à enfiler que d'autres ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesmotsreveurs.com/
Libellune
Rédac' chef
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1147
Age : 34
Localisation : sous un sarment de vigne lotois
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Dim 25 Nov 2007, 20:58

Je suis un peu comme toi kaliom, je ne cours pas après es AT, j'écris avant tout pour le plaisir !

Vos deux textes sont très bon, j'avoue qyue je ne sais pas pour lequel va ma préférence...

Je comprends mieux maintenant le fil de l'histoire, avec les sons c'est vrai que ca colle bien !!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siel
Chef monteur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 257
Age : 39
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Dim 25 Nov 2007, 21:12

Libellune a écrit:
Vos deux textes sont très bon, j'avoue qyue je ne sais pas pour lequel va ma préférence...

Je comprends mieux maintenant le fil de l'histoire, avec les sons c'est vrai que ca colle bien !!

Merci pour la première remarque.

Pour la seconde, oui : l'at n'etait pas simple... Mais je me suis amusé !

Et, je vous rejoins tous deux sur le plaisir et celui de participer à un AT meme si les ATs ont aussi le mérite d'imposer un cadre. C'est un grand exercice d'écriture qui est loin d'etre évident et plutot interessant !
Enfin, si une histoire pointe son nez sous les doigts, mieux vaut l'écrire sans penser à un AT ! Smile
Après, avec un peu de chance, la nouvelle pourra coller à un AT futur (*pense bien fort à Kaliom*)

Siel geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libellune
Rédac' chef
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1147
Age : 34
Localisation : sous un sarment de vigne lotois
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Dim 25 Nov 2007, 21:14

Moi dés que j'ai un cadre, un thème imposé, impossible de sortir un mot à temps... Ou alors, rarement....

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaliom Lud
Imprimeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 38
Localisation : Vizille
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   Dim 25 Nov 2007, 21:33

Libellune a écrit:


Vos deux textes sont très bon, j'avoue qyue je ne sais pas pour lequel va ma préférence...
Merci Embarassed

Pour ma part, je choisis les AT en fonction de ma capacité à les inclure à mon univers d'écriture. Certes, ça me "limite" à de la Fantasy, mais en même temps, ça me permet d'explorer mon univers, de le rendre plus complexe... et puis dans le cas où mon texte ne serait pas retenu, c'est une occasion pour préparer doucement un recueil de nouvelles. Smile ( et puis j'adore la petite toile d'araignée que ça commence à tisser doucement! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesmotsreveurs.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Nouvelle]L'ombre d'un doute   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Nouvelle]L'ombre d'un doute
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ombre d'un doute : le naufrage du TITANIC, destins brisés
» [George, Elizabeth] Inspecteur Lynley - Tome 13: Sans l’ombre d’un témoin
» Raymond QUENEAU
» Correcteur et nouvelle orthographe
» A L'OMBRE DES PLEURS de Cécile Guillot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Fanzine Siria :: Atelier :: Productions :: Ecrits-
Sauter vers: